Le Canada

L’inclusion des immigrants au Québec, parlons-en un peu (partie 2)

S’installer en pays étranger n’est jamais évident, que ce soit pour la question du fameux dépaysement ou que de se gérer soi-même.

La plus grande erreur qu’un immigrant puisse faire pour se faire isoler par la population québécoise est de dire que son pays est meilleur que celui où il est.

Nous pouvons très bien comprendre  que notre pays d’origine sera toujours dans notre coeur bien avant quelques pays que ce soit mais de là à le dire ouvertement et d’y mettre une sincérité bien sentie est se mettre la population à dos pour au final, peu de résultat concluant dans son inclusion au pays qu’il désire intégrer.

La majorité des habitants de la belle province sont animés d’une saine curiosité quant à vos origines et je vous proposerais vigoureusement d’en profiter pour y faire rêver un bon nombres d’entre-eux par vos souvenirs, vos légendes et laissez-nous vous raconter les nôtres, nous serons ainsi réunis sous la bannière du partage mutuel des cultures entre peuples.

L’image peut paraître inatteignable lorsque l’on constate de nos propre yeux une forme de racisme à notre égard dès que nous sommes en présence d’autruis.

Partout où vous irez, il y aura du racisme! 

Cela n’empêche en rien que la majorité de la population ne vous rejette pas d’emblé, qu’elle est plutôt curieuse et bien intentionné à votre égard, ne reste plus qu’à vous présenter.

Bien s’établir commence souvent par les voisins et notre nouveau quartier, notre nouvelle vie, ailleurs.

Quoi de mieux que d’organiser une petite fête sans prétention, si la chose est faisable et d’y inviter le voisinage?

Le partage des cultures restera toujours la meilleur option pour vous intégrer agréablement en sol québécois et de se faire de solides liens d’amitiés

Aucuns pays, aucuns peuples n’est supérieur à personne.

Nous sommes tous égaux devant la différence.

Pour ce qui est question de l’emploi et de la main d’oeuvre, avez-vous remarquez la propension a ce que le patronat se compose bien souvent d’immigrants qui se sont bien établis, qui ont réussi.

La porte est grande ouverte pour que soyez bien accueilli et que vous prospérez, sachez vous mettre en avantage en respectant tous et chacuns.

Un dernier point en particulier avant de conclure, un point très important pour les québécois en très grande majorité;

Lorsque vous parlez de nous, ne dites pas que vous êtes au Canada mais bien que vous êtes au Québec.

Une grosse guerre qu’il y a eu, il y a longtemps, qui a laissé des petites traces ici et là, explique en partie le phénomène dont j’expliquerais plus tard les origines.

C’est simple à appliquer et ça ouvre des portes qui autrement ne l’aurais jamais été.

Bienvenue au Québec

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

bloqueur de publicité détecté

Pour accéder à votre contenu, veuillez désactiver votre bloqueur de publicité