L’art transforme les rues de Montréal

0
3881
439 Partages

Peter Gibson, alias Roadsworth est l’homme derrière les graffitis sur le bitume, qui a soulevé un débat de société, il y a quelques années, autour de la fameuse question « À qui appartient l’espace public?  ».

Ce jeune artiste québécois hors-norme a commencé à peindre dans les rues de Montréal à la fin 2001, en habillant l’asphalte par des images et des symboles avec sa canne d’aérosol pour protester contre le manque de pistes cyclables et de sentiers dans la ville. Peu à peu, ses oeuvres de rue se sont développées en des représentations de plus en plus symboliques de la critique civique et environnementale pour une vraie remise en question de la « culture de l’automobile ».

Credit images © Roadsworth

439 Partages