Études aux cycles supérieurs au Canada

0
165

Cet article est adapté de QS Top Grad School Guide 2016-2017

Guide pour les étudiants internationaux

Combinant le plein air et les grandes villes étudiantes, le Canada se classe parmi les principales destinations d’études au monde. Il accueille environ 16 millions de touristes chaque année et accueille actuellement plus de 300 000 étudiants internationaux. Les amateurs de sports d’hiver et d’autres activités de plein air n’auront que l’embarras du choix, tandis que la richesse des villes animées du Canada de la vie nocturne, à la vie culturelle et sportive constitue une garantie contre l’ennui pendant les périodes d’inactivité.

Enseignement supérieur au Canada

Il existe plus de 90 universités au Canada, dont 17 privées. Comme c’est souvent le cas ailleurs, les universités canadiennes offrent trois niveaux de diplôme: baccalauréat (habituellement quatre ans), maîtrise (nécessitant une année ou deux) et doctorat (habituellement trois années supplémentaires).

Le Canada compte également environ 150 collèges – aussi appelés collèges communautaires, collèges techniques, collèges régionaux ou cégeps (au Québec) – qui offrent des cours et des diplômes de courte durée. En outre, le pays a une longue histoire d’écoles professionnelles spécialisées, qui visent à préparer les étudiants à des vocations spécifiques.

Au total, 26 universités canadiennes figurent au QS World University Rankings® pour l’année scolaire 2016-2017, dont trois universités qui sont dans le top 50 mondial. Il s’agit de l’Université McGill (classée 30e), l’Université de Toronto (en 32e position) et de l’Université de la Colombie-Britannique (classée 45e ).

Comment faire une demande d’études supérieures au Canada

Le processus de demande varie selon la province et l’établissement. Vous aurez besoin de rechercher les conditions d’entrée au cours spécifique que vous souhaitez rejoindre, et postuler directement à l’université.

Vous pouvez demander à étudier au Canada à partir d’un an avant la date de début des cours. Vous devez présenter votre demande au mois de mars et au plus tard pour le mois de septembre, mais si vous postulez pour un cours populaire, il vaut mieux appliquer plus tôt afin d’optimiser vos chances de succès. Habituellement, il y a une deuxième session d’admission en janvier ou en février de chaque année.

Conditions d’admission

Il y a deux exigences importantes pour les étudiants internationaux qui demandent à étudier au Canada: la maîtrise de la langue et des fonds suffisants. L’anglais et le français sont les 2 langues parlées au Canada, cette dernière étant la langue officielle dans toute la province de Québec, et la plupart des universités canadiennes offrent des cours dans les deux langues. Si vous n’êtes pas un locuteur natif, vous devrez peut-être présenter une preuve de compétences dans la langue que vous avez l’intention d’étudier.

Vous devrez également montrer que vous avez assez d’argent pour couvrir vos frais de subsistance tout au long de vos études. Ce montant est actuellement fixé à en moyenne 10 000 $ CA pour chaque année de votre séjour (11 000 $ CA si vous demandez à étudier au Québec) en plus de vos frais de scolarité.

Obtenir un permis d’études canadien

Vous pouvez étudier au Canada jusqu’à six mois sans permis d’études, ce qui signifie qu’il est relativement facile de passer un semestre à l’étranger. Pour étudier au Canada pendant plus de six mois, vous devrez obtenir un permis d’études canadien. De plus, vous devez demander un visa pour la durée de votre séjour. Selon votre nationalité, vous devrez peut-être également obtenir un permis de séjour temporaire, qui peut être traité en même temps que votre demande de permis d’études. Inscrivez-vous sur le site Web de Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) bien avant votre date de départ pour vous assurer de recevoir la documentation à temps, car cela peut prendre jusqu’à 10 semaines.

Pour demander votre permis d’études, vous devez d’abord obtenir une lettre d’acceptation d’un établissement d’enseignement supérieur reconnu. Pour le Québec, vous devez également obtenir un certificat d’acceptation du gouvernement (appelé CAQ) avant de pouvoir faire une demande de permis d’études. Ensuite, vous devriez obtenir une trousse de demande de visa d’étudiant canadien à partir du site Web de IRCIC, de votre bureau des visas local ou de l’ambassade ou du consulat du Canada dans votre pays d’origine.

Vous recevrez un code de liste de contrôle personnel pour soumettre votre demande en ligne. Pour ce faire, vous devez créer un compte MyCIC, où vous devrez remplir vos coordonnées, payer vos frais et télécharger les documents requis. Cela inclut parfois de montrer que vous avez un billet de retour et un passeport valide. Certains demandeurs peuvent également avoir besoin d’assister à une entrevue à leur bureau des visas local, et ceux de certains pays peuvent avoir besoin de fournir des données biométriques, un examen médical ou un rapport de police.

Après approbation, vous recevrez une lettre d’introduction, tandis que les étudiants des pays qui ont besoin d’une autorisation de voyage électronique (AVE) et / ou d’un visa de résidence temporaire leur seront délivrés si nécessaire. Apportez-les avec votre passeport, une preuve de vos finances et votre lettre d’acceptation à l’agence de contrôle des frontières au Canada, où vous recevrez votre permis d’études.

Frais de scolarité et frais de subsistance

Comme c’est souvent le cas dans plusieurs pays, les frais de scolarité au Canada sont plus élevés pour les étudiants étrangers que pour les étudiants canadiens. Les taux varient selon la province, l’établissement et le cours choisi. Les programmes d’études supérieures pourraient coûter entre 6 500 $ CA et 33 000 $ CA par année.

Vos frais de subsistance, y compris l’hébergement, seront probablement d’environ 10 000 à 16 000 dollars canadiens par an. Vous devrez inclure l’assurance maladie obligatoire dans votre budget, avec les articles habituels – nourriture, voyage, fournitures de cours, et bien sûr activités sociales, sportives et culturelles.

Financement

Les étudiants internationaux exceptionnels peuvent obtenir des bourses d’études, offertes par le gouvernement canadien et par des universités individuelles. Les exemples comprennent le Programme de bourses d’études du Commonwealth canadien et le programme «International Tuition Award» offert par de nombreuses universités canadiennes. Ce dernier vise à aider les étudiants diplômés internationaux inscrits à temps plein dans les programmes de maîtrise et de doctorat axés sur la recherche. Les étudiants internationaux sont automatiquement considérés pour ce prix s’ils répondent à certains critères.

Lors de la recherche de financement, consultez le site Web de chaque université pour plus de détails sur les bourses d’études, de perfectionnement et d’entretien disponibles, les subventions, les assistanats, l’aide financière et les opportunités de bourses. Vous trouverez peut-être utile de consulter l’information fournie sur le site Web du Centre d’information canadien sur les diplômes internationaux ou sur le site Web du gouvernement du Canada consacré aux programmes internationaux de bourses d’études.

Votre permis d’études vous permet de travailler jusqu’à 20 heures par semaine en même temps que vos études, et à temps plein pendant les pauses du semestre.

Travail post-diplôme au Canada

Si vous voulez rester au Canada une fois vos études terminées, vous devrez présenter une demande de permis de travail post-diplôme, ce qui vous permettra de rester jusqu’à trois ans après l’obtention de votre diplôme. Le pays signale une forte demande de diplômés qualifiés dans divers secteurs, notamment l’ingénierie, la finance, la conception graphique, les ressources humaines, les technologies de l’information, les soins de santé et les sciences naturelles.