Comment étudier en doctorat au Canada

0
158
by bruce mars

Destination d’étude de plus en plus attrayante et multiculturelle, le Canada est une excellente option à envisager pour poursuivre vos études de doctorat. En effet, ce pays offre une mine d’occasions de recherche pour vous aider à développer votre expertise. Plus d’un tiers de la recherche globale du pays est effectuée dans des universités canadiennes, et ces travaux contribuent des milliards à l’économie du pays.

Quelles sont les conditions d’admission?

Les exigences pour étudier au Canada au niveau du doctorat varient selon les universités et les cours, mais vous avez généralement besoin des éléments suivants:

  • Une maîtrise dans un domaine connexe, avec de bonnes notes ainsi qu’une capacité et un potentiel de recherche prouvés.
  • Preuve de maîtrise de la langue, selon que vous étudiez en anglais ou en français, si l’une de ces langues n’est pas votre langue maternelle et que vous n’avez pas étudié auparavant dans l’une ou l’autre de ces langues. (Certains programmes au Québec francophone sont présentés dans les deux langues).
  • Un score élevé lors d’un test d’admission aux cycles supérieurs, tel que le test d’admission en gestion (Graduate Management Admission Test, GMAT) ou l’examen Graduate Record (GRE).

Dans des cas exceptionnels, vous pourrez peut-être étudier un doctorat avec une «admission accélérée», c’est-à-dire sans maîtrise. Dans ce processus, vous devrez avoir d’excellentes notes au cours des deux dernières années de votre baccalauréat (moyenne de première classe) et d’autres démonstrations de votre potentiel académique élevé, telles que des publications de recherche.

Combien de temps dure un doctorat au Canada?

Au Canada, la plupart des doctorats prennent environ quatre à six ans.

Comment puis-je postuler pour un doctorat au Canada?

Bien que le processus d’admission puisse varier d’une université canadienne à une autre, vous devrez généralement suivre les étapes suivantes pour postuler à un doctorat:

1.  Choisir le cours de doctorat auquel vous souhaitez postuler , en identifiant votre superviseur et le sujet de recherche choisi. Il peut s’agir d’un doctorat structuré annoncé dans lequel l’étendue de la recherche est déjà définie par l’université (en particulier dans le domaine des sciences) ou alternativement (notamment dans le domaine des arts et des sciences humaines). Une fois que vous avez trouvé un superviseur, certaines universités peuvent demander l’inclusion d’une lettre d’appui de votre superviseur choisi dans votre dossier de candidature.

2. Dans le cas d’un doctorat ouvert, vous devrez soumettre une proposition de recherche en suivant les directives définies par votre université et en précisant généralement ce que vous souhaitez rechercher et pourquoi ce projet est valable.

3. Postulez en ligne en payant les frais de candidature appropriés et en joignant les documents nécessaires à votre candidature. Cela pourrait être tout ou une partie des éléments suivants:

  • Déclaration d’intention – ceci devrait décrire votre parcours et votre expérience académique / professionnelle, y compris toute récompense, publication ou expérience pertinente que vous pouvez offrir. Vous devez également discuter de vos objectifs de carrière et de tout ce qui est stipulé par l’université, en respectant le nombre maximal de mots.
  • Deux ou trois lettres de référence (dont une de votre supérieur hiérarchique). Vos références doivent être académiques, si possible.
  • Relevés de notes et diplômes universitaires – Les universités canadiennes peuvent exiger que votre université leur envoie un relevé de notes officiel, lequel doit être rédigé en anglais ou accompagné d’un document parfaitement traduit.
  • Échantillon d’écriture (probablement pour les doctorats en sciences humaines)
  • Votre Curriculum Vitae (CV)
  • Résultats du test de langue, si nécessaire
  • Portefeuille de travaux créatifs (si vous postulez pour un doctorat en arts / lettres)

Certaines universités canadiennes peuvent également vous demander de participer à une entrevue d’admission.

4. Une fois accepté, l’étape suivante consiste à demander votre permis d’études , qui fait office de visa d’étudiant pour votre séjour. Vous devez également souscrire à une assurance maladie et consulter le site Web de votre université pour obtenir des conseils d’orientation.

Combien coûte un doctorat au Canada?

Les frais de scolarité pour un doctorat au Canada varient selon les universités et les cours et seront généralement environ le double de ceux des étudiants canadiens. L’ Université de Toronto est une exception. La plupart des étudiants étrangers au doctorat paient les mêmes frais de scolarité que les étudiants canadiens, à compter de l’automne 2018.

Pour vous donner un exemple du coût d’un doctorat au Canada, l’Université de la Colombie-Britannique facture 7 641 $ CA par an à un programme de maîtrise ou de doctorat, tandis que les doctorats coûtent 10 240 $ CA la première année.

Quelles bourses de doctorat et autres possibilités de financement sont disponibles?

Heureusement, de nombreuses bourses de doctorat sont disponibles pour aider à rendre les études au Canada plus abordables pour les étudiants internationaux, avec de nombreuses bourses basées sur le mérite académique. Le gouvernement canadien gère un site Web utile avec un outil de recherche pour trouver des bourses d’études en fonction de votre pays d’origine. Les sites Web officiels des universités canadiennes constituent également un bon outil de recherche de bourses pour vous aider à en trouver une qui corresponde à votre situation et à votre pays d’origine.

Voici quelques exemples de bourses de doctorat pour étudier au Canada:

Assistants d’enseignement / de recherche

De nombreux étudiants décident également de financer leurs études en prenant part à un poste d’assistant à la recherche ou à l’enseignement. Vous pourrez y travailler en tant qu’assistant d’enseignement ou de recherche en échange d’une bourse et / ou que vos cours soient entièrement ou partiellement couverts.

En tant qu’assistant de recherche, vous travaillerez pour aider un membre du corps professoral (qui pourrait être votre superviseur) en aidant à la collecte de données, à l’analyse, à la rédaction de rapports, à l’organisation de laboratoires / bureaux et à d’autres tâches. En tant qu’assistant d’enseignement, vous soutiendrez votre département avec ses programmes de premier cycle, en enseignant une ou plusieurs sections du cours, en conduisant des sections de laboratoire, en organisant des heures de bureau et en classant des documents de premier cycle. Pour devenir un assistant d’enseignement, vous devez démontrer votre maîtrise du cours et votre capacité à faciliter efficacement l’apprentissage des étudiants.

Pour postuler à un poste d’assistant à la recherche ou à l’enseignement, vous devez vérifier les informations postées par votre université et éventuellement remplir un formulaire de candidature en ligne.

Puis-je travailler au Canada à temps partiel pendant mes études?

Oui, tous les étudiants à temps plein détenteurs d’un permis d’études valide peuvent travailler à temps partiel sur le campus ou en dehors du campus jusqu’à 20 heures par semaine pendant les sessions universitaires et à temps plein pendant les pauses. Cependant, certains cours de doctorat peuvent stipuler que vous ne devriez pas travailler plus de 10 heures par semaine pendant la session – en particulier si vous avez obtenu un financement pour étudier au Canada. Il est également important de noter que votre doctorat prendra beaucoup de temps et constituera un travail difficile. Par conséquent, vous préférerez peut-être vous concentrer entièrement sur vos études. En outre, il n’est pas conseillé de compter sur un travail à temps partiel pour financer vos frais de subsistance. Vous aurez besoin d’un numéro d’assurance sociale pour travailler au Canada.

Puis-je rester et travailler au Canada après mon doctorat?

Oui – si vous souhaitez rester après l’ obtention du diplôme pour trouver du travail au Canada, vous pouvez demander le Programme de permis de travail post-diplôme (PPTPD) qui vous permet de rester et d’acquérir une précieuse expérience de travail pour un maximum de trois ans. Et si vous souhaitez devenir résident permanent, cette expérience de travail post-diplôme vous aide à être admissible à une demande de résidence permanente au Canada via Entrée express.